mercredi 16 novembre 2016

book review | Rupi Kaur : milk and honey. đŸ„›đŸŻ

milk and honey
Rupi Kaur
Editions Andrews McMeel

milk and honey is a collection of poetry and prose about survival. It is about the experience of violence, abuse, love, loss, and femininity. It is split into four chapters, and each chapter serves a different purpose, deals with a different pain, heals a different heartache. milk and honey takes readers through a journey of the most bitter moments in life and finds sweetness in them because there is sweetness everywhere if you are just willing to look.

• • •

milk and honey fait partie de ces romans dont j'entendais beaucoup parler sur Goodreads mais, Ă©galement, sur Twitter, notamment pas certaines cĂ©lĂ©britĂ©s de Youtube. J'Ă©tais intriguĂ©e par la promesse de ce livre : des poĂšmes qui vous retournent le cerveau. Alors, quand une amie m'a proposĂ© de me le prĂȘter, j'ai sautĂ© sur l'occasion.

Malheureusement, pour moi, ça n'a pas du tout pris. Ou, trÚs peu. Au total, je les ai annoté, j'ai aimé quatre poÚmes. Et, franchement, quatre poÚmes, quatre pages sur tout un recueil d'un peu plus de 200 pages, quelle déception !

C'est trÚs dommage car j'ai senti que l'auteure avait envie de toucher les gens avec ses poÚmes et, également, envie de faire passer plusieurs messages forts. Une bonne partie du recueil parle du corps et de l'image face au corps, en particulier chez les femmes. C'est tout à fait féministe, selon moi.

Oui, mais, comment dire... J'ai levĂ© les yeux au ciel plusieurs fois parce que, sĂ©rieusement, au bout d'un moment, ça devenait rĂ©pĂ©titif. J'ai mĂȘme dit tout haut face Ă  mon livre "bon, on a compris !". Rupi Kaur parle beaucoup de sa relation avec son propre corps et celui d'autres personnes (des hommes ou des femmes, ce n'est pas forcĂ©ment claire mais lĂ  n'est pas l'importance) et parle beaucoup de sexe. Je n'avais pas envie de lire cinquante fois la mĂȘme mĂ©taphore sur une certaine pratique sexuelle... Au bout d'un moment, j'ai trouvĂ© ça chiant.

CÎté féminisme, ça ne vole pas haut ! La seule chose que j'ai retenu de son discours, en gros, c'est qu'on fait ce qu'on veut de nos poils. Si on ne veut pas se raser ou s'épiler ou autre, libre à nous, cela ne nous rend pas moins belle ou féminine. J'aime l'idée de départ, bien entendu. Et aprÚs ? Rupi Kaur parle énormément des relations abusives et du corps avant ça mais, dans cette partie du recueil qui semble plus axée sur le féminisme, elle rabùche sur les poils et ça m'a ennuyé.

Je ne veux pas vous laisser sur un zĂ©ro pointĂ©. Les thĂšmes Ă©voquĂ©s par l'auteure dans ce recueil sont tout de mĂȘme trĂšs importants et forts. Je n'ai tout simplement pas aimĂ© l'Ă©criture de Rupi Kaur, je pense, et j'ai trouvĂ© tout ça trĂšs rĂ©pĂ©titif. Certains poĂšmes m'ont parus aussi inutiles ou hors-sujet et m'ont donnĂ© l'impression d'avoir Ă©tĂ© utilisĂ© simplement comme remplissage...

Je vous partage un poĂšme trĂšs court que je trouve inspirant et dont l'image qui l'accompagne me plait Ă©galement beaucoup. Un des rares qui m'ont plu dans ce petit livre.


La poĂ©sie peut bouleverser et mĂȘme changer une personne. Elle nous touche tous de maniĂšre trĂšs diffĂ©rente. Ainsi, mon opinion est peut-ĂȘtre bien plus personnelle sur cet avis que sur mes autres avis. Je n'ai pas Ă©tĂ© touchĂ© mais, pour autant, ça ne veut pas dire que vous ne le saurez pas. 

4 commentaires:

  1. J'avoue que j'ai beaucoup de mal avec la poĂ©sie, je n'arrive pas Ă  ĂȘtre touchĂ©e par les poĂšmes. Le seul recueil que j'ai adorĂ© et qui a Ă©tĂ© un gros coup de coeur, c'est Feuilles d'herbe de Walt Whitman.
    J'avoue que, vu ce que tu en dis, ce recueil ne me tente pas plus que ça. Les répétitions, mais aussi les thÚmes abordés... à trop forte dose, ce n'est pas mon truc.
    Je pense quand mĂȘme un jour tenter l'expĂ©rience (je suis trop curieuse), mais pas maintenant. C'est dommage que tu aies Ă©tĂ© déçue. :/ Merci quand mĂȘme pour la dĂ©couverte !

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Oh j'ai entendu beaucoup de bien de Walt Whitman, un classique de la poésie ! Il faudra que je lise ce recueil alors. En plus, rien que le titre Feuille d'herbe, j'adore !
      La curiosité est souvent plus forte que tout. Si tu peux l'emprunter, c'est déjà ça car, si c'est une déception, au moins ce n'est pas de l'argent dépensé pour rien.

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup l'extrait que tu as partagé, mais je ne me laisserai pas tenter pour autant, ton avis m'a assez refroidi !

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Je trouve que le recueil ne vaut pas le coup et c'est dommage...

      Supprimer