dimanche 22 mars 2015

in my mailbox #5. đź“«

In My Mailbox est un rendez-vous mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspirĂ© par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boĂ®te aux lettres, ainsi que les livres achetĂ©s en librairie ou empruntĂ©s Ă  la bibliothèque. 

Décidément, mars aura été un mois avec pas mal d'acquisitions, et pour bien finir, j'ai quatre nouveaux livres à vous montrer, et pas n'importe quels livres... Je les ai acheté hier, à l'occasion du Salon du Livre Jeunesse d'Albi, et j'ai eu la chance de rencontrer leur auteur(e) et de me les faire dédicacer. Cet IMM est peut être un peu particulier puisque je me suis permis de m'étaler plus que d'habitude, en racontant un peu les rencontres avec les auteur(e)s.

Les deux premiers livres sont Accrocs et J'me sens pas belle de Gilles Abier. En amont j'Ă©tais allĂ©e sur livraddict pour fouiner, regarder les notes et les Ă©ventuels avis. Le premier, Accros me tentait beaucoup par sa couverture et sa quatrième de couverture, et malgrĂ© la note plutĂ´t basse, je l'ai gardĂ© comme un premier choix. J'avais envie de m'en faire mon propre avis, j'espère qu'il me plaira. C'est le livre que Gilles Abier a choisit de me dĂ©dicacer en Ă©crivant ceci : "Attention, il faut "s'accrocher"... Un livre auquel je tiens beaucoup. J'espère qu'il te plaira." Cette dĂ©dicace m'a beaucoup touchĂ© et j'avoue que dans le cas oĂą le livre ne me plairait pas, j'aurai l'impression de dĂ©cevoir l'auteur. 


Une annĂ©e de lycĂ©e narrĂ©e sur un mode caustique. Cinq garçons et filles font leurs premières expĂ©riences du monde adulte, partagĂ©s entre besoin d’Ă©mancipation et appartenance Ă  une tribu, entre soif de transgression et inhibition. Un peu Ă  la manière de la sĂ©rie anglaise Skins, il se croisent, se frĂ´lent, se chahutent, se percutent, s’essaient Ă  aimer aussi. AurĂ©lie, la « bombe » du lycĂ©e, dĂ©cide de sortir avec un moche pour ne plus passer pour une fille superficielle ; Robin, lui, pour s’intĂ©grer Ă  tout prix, traĂ®ne avec une bande de machos tordus prĂŞts Ă  « casser du pĂ©dĂ© » alors que sa sĹ“ur cadette revendique son homosexualitĂ© ; Gaston, bouc Ă©missaire de la classe, prend sa revanche en jouant quelques tours pendables sur l’Internet. Tout ça ne se vit pas sans accrocs…

Quant Ă  J'me sens pas belle, j'ai Ă©tĂ© immĂ©diatement attirĂ© par le titre, auquel je dois avouer que je me suis identifiĂ©e. Je ne veux pas dire par lĂ  que je dĂ©teste mon reflet, mais je pense pouvoir dire que je suis loin d'ĂŞtre la seule personne qui ne s'aime pas Ă  100%, qui voudrait changer une ou plusieurs choses chez elle. En dehors du titre, c'est la quatrième de couverture qui a confirmĂ© mon envie de lire ce livre. 


Sabine se trouve moche et ne voit pas ce qui, chez elle, pourrait plaire à un garçon. Jusqu'au jour où elle rencontre un jeune homme superbe, qui l'invite à prendre un verre. C'est le début d'une histoire d'amour passionnée et compliquée : Ajmal est un Afghan sans-papiers. Cela ne convient ni au père de Sabine ni à la police.

Le prochain livre est un peu spĂ©cial apparemment. Pas couchĂ© de Cathy Ytak est un genre de monologue, un texte très court Ă  lire Ă  haute voix, d'une traite. Je ne connaissais absolument pas le principe, et je suis assez curieuse de voir si ça peut me plaire. J'ai adorĂ© la dĂ©dicace de l'auteure, sa façon d'Ă©crire minutieusement, lettre par lettre, en prenant son temps. J'Ă©tais très timide face Ă  elle...


« C'est vrai, après tout... Pourquoi on ne couche pas ensemble, TimothĂ©e et moi ? Pourquoi on n'en a jamais eu envie, tous les deux ? 
Oh, et puis merde ! En quoi ça vous regarde ? TimothĂ©e, c'est mon ami. Ami, vous savez ce que ça veut dire ? Il ne nous manque rien. On est heureux, on rit beaucoup, on ne se fait jamais de mal. » 

Non, Manon n'a pas couché avec Timothée ! L'amitié entre fille et garçon, sans embrouilles et sans larmes, ça existe. Manon le clame haut et fort, même si les autres ne peuvent, ne veulent pas comprendre. Jusqu'au jour où, malgré elle, malgré lui, le doute s'installe...

Pour terminer, le dernier livre que j'ai achetĂ© est Souviens-toi de la lune de StĂ©phane Servant. Ce livre Ă©tait un choix de dernière minute. J'avais relevĂ© le titre d'un autre livre de cet auteur, du mĂŞme type que celui de Cathy Ytak juste au-dessus. Mais le titre et le rĂ©sumĂ© de ce livre m'ont plus intriguĂ© et donnĂ© envie sur le moment. C'est un roman noir, pas du tout le genre de livre que j'ai l'habitude de lire. J'aurai voulu rester discuter plus longtemps avec StĂ©phane Servant, malheureusement je n'Ă©tais pas seule Ă  sa table. Il m'a quand mĂŞme d'abord demandĂ© qu'elle genre de livre ou quel auteur je lisais. Quand j'ai citĂ© John Green et David Levithan, il a apprĂ©ciĂ©, et moi aussi du coup ! Ensuite il m'a expliquĂ© qu'il avait Ă©crit son roman en deux parties, une première dans laquelle il construit l'histoire, et une deuxième dans laquelle, au contraire, il dĂ©construit tout. D'après lui, il se pourrait que je repose le livre Ă  la moitiĂ©, parce que l'histoire ne me plait pas... En gros, ça passe ou ça casse. J'espère que ça va passer ! L'auteur m'a aussi montrĂ© une playlist de lecture qu'il a mit au dĂ©but du roman... LĂ , il avait terminĂ© de me convaincre pour de bon. J'ai Ă©galement trouvĂ© sa dĂ©dicace tellement jolie. Dedans il me souhaite "un beau voyage sur la face cachĂ©e de la Lune"... Y-a-t-il une rĂ©fĂ©rence, volontaire ou non, Ă  La face cachĂ©e de Margo de John Green ? Sachant que c'est mon livre prĂ©fĂ©rĂ© de cet auteur... En rĂ©sumĂ©, ce livre a beaucoup de points positifs, j'espère vraiment ressortir de cette lecture convaincu ! 


Vivre dans un mobil-home avec son père, c'est déjà pas terrible. Mais si le mobil-home se trouve à Carrefour, un trou paumé des Etats-Unis dans les derniers méandres du Mississippi, c'est presque un enfer. David ne pense qu'à fuir son destin tout tracé. Son rêve c'est l'écriture. Il y en a eu d'autres comme lui qui voulaient partir, devenir sportifs, musiciens ou peintres. Tous ont disparu, du jour au lendemain, sans laisser de traces. Fugues ? Enlèvements ? Tueur en série ? Ou bien une chose plus étrange à laquelle personne n'a su résister ?

Voilà, je suis super contente des rencontres, des dédicaces et des achats, maintenant j'espère que la lecture sera aussi satisfaisante ! En tout cas, ce Salon du Livre va me permettre de lire un peu de littérature française, car j'en lis vraiment très peu.

Passez une bonne fin de weekend et aussi une très bonne semaine ! 


6 commentaires:

  1. C'est super d'avoir pu rencontrer les auteurs en plus :D je te souhaite de belles lectures !

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Oui c'est vraiment ce qui m'a le plus plu, c'était génial ! Merci beaucoup !

      Supprimer
  2. Les deux premiers sont ceux qui me tentent le plus =) De très belles découvertes à toi !
    PS : Coucou Dylan ^^

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Gilles Abier est l'auteur qui m'a le plus intrigué de tous je crois, et j'avais envie d'en savoir plus sur ces livres, mais sans les avoir lu c'était compliqué. Merci beaucoup en tout cas !

      Supprimer
  3. Le premier et le dernier me tentent bien :)
    Je lirai tes avis avec grand plaisir

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Hihi, t'es mignonne ! Je pense lire les 3 premiers cet été, ils sont assez courts, le dernier je ne sais pas encore quand.

      Supprimer