mardi 3 mars 2020

book review | S.A. Chakraborty : the city of brass. 🔼🕌

The City of Brass 
S.A. Chakraborty
Editions Harper Voyager


Nahri has never believed in magic. Certainly, she has power; on the streets of 18th century Cairo, she’s a con woman of unsurpassed talent. But she knows better than anyone that the trade she uses to get by—palm readings, zars, healings—are all tricks, sleights of hand, learned skills; a means to the delightful end of swindling Ottoman nobles.

But when Nahri accidentally summons an equally sly, darkly mysterious djinn warrior to her side during one of her cons, she’s forced to accept that the magical world she thought only existed in childhood stories is real. For the warrior tells her a new tale: across hot, windswept sands teeming with creatures of fire, and rivers where the mythical marid sleep; past ruins of once-magnificent human metropolises, and mountains where the circling hawks are not what they seem, lies Daevabad, the legendary city of brass?a city to which Nahri is irrevocably bound. 

In that city, behind gilded brass walls laced with enchantments, behind the six gates of the six djinn tribes, old resentments are simmering. And when Nahri decides to enter this world, she learns that true power is fierce and brutal. That magic cannot shield her from the dangerous web of court politics. That even the cleverest of schemes can have deadly consequences. 

After all, there is a reason they say be careful what you wish for...

• • •

A la suite de ma lecture de The Kingdom of Copper, deuxiĂšme tome de la trilogie Daevabad, je viens dĂ©poussiĂ©rer un article que j'ai Ă©crit il y a presque un an et que je n'ai jamais publiĂ©. Aujourd'hui, je viens donc vous parler du premier tome de cette sĂ©rie : The City of Brass ! 

Ce roman a Ă©tĂ© une surprise, figurativement parlant mais, aussi, littĂ©ralement puisque je l'ai reçu en cadeau d'anniversaire en fĂ©vrier l'an dernier. A une pĂ©riode oĂč je ne lisais presque plus, je l'ai alors dĂ©vorĂ© en quelques jours Ă  peine et ça a Ă©tĂ© un coup de cƓur immĂ©diat !

L'histoire commence au Caire, dans un dĂ©cor familier Ă  cet endroit et, trĂšs rapidement, propulse ses hĂ©ros dans un monde fictif qui s'inspire des cultures orientales. Je me suis surprise Ă  sourire en lisant les descriptions qui m'ont rappelĂ© un voyage en Egypte que j'ai eu la chance de faire lorsque j'avais 10 ans. Aillant visitĂ© plusieurs souks, temples et mĂȘme l'intĂ©rieur d'une des pyramides de KhĂ©ops, ce dĂ©cor ne m'Ă©tait pas complĂštement Ă©trange. Mon imaginaire m'a permis d'entremĂȘler mes souvenirs aux vives descriptions faites par l'auteure. Quant au reste des lieux, les descriptions les rendent merveilleuses et authentiques !

L'action se dĂ©roule sur fond politique. Il semble qu'une grande diversitĂ© de cultures plus ou moins fictives soit reprĂ©sentĂ©e Ă  travers les personnages. Au delĂ  des diffĂ©rentes cultures, c'est surtout le fait que certains possĂšdent des aptitudes magiques alors que d'autres non qui semble poser problĂšmes. Ces histoires de "sang pure" n'ont pas Ă©tĂ© sans me  rappeler Harry Potter ou, pour quelque chose de plus tristement rĂ©aliste, l'Allemagne sous le rĂ©gime Nazi. Cela dit, ni l'histoire, ni la magie qui l'anime n'ont quelque rapport que ce soit avec Harry Potter.

The City of Brass m'a transportĂ© dans un univers absolument superbe et cette premiĂšre partie fait bien plus que donner le ton au reste de la sĂ©rie. J'ai adorĂ© l'action qui, parfois lente, imposait Ă  la magie une force incroyable et me donnait l'impression d'ĂȘtre suspendue dans le temps, forcĂ©e d'assister Ă  ce qui se dĂ©roulait sous mes yeux sans que je puisse agir ! Parfois brutale, la crĂ©ativitĂ© de l'action m'a, par moment, rappelĂ© les maudis Hunger Games de Suzanne Collins.

Le deuxiÚme tome, qui se déroule sur un lapse de temps bien plus long que le premier, m'a tout autant plu, si ce n'est plus ! J'ai retrouvé tous les éléments du premier tome ainsi que bien des surprises et rebondissements. La deuxiÚme partie, en particulier, m'a tenu en haleine ! J'attends avec impatience la sortie du troisiÚme et dernier tome en juin. En attendant, j'espÚre vous avoir convaincu d'aller découvrir cette magnifique trilogie !

4 commentaires:

  1. Je n'ai jamais rien lu qui se passe en Egypte. It is quite tempting

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Je sais que j'ai lu une sĂ©rie qui se passe en Egypte quand j'Ă©tais ado mais je n'en ai aucun souvenir. J'espĂšre que tu auras l'occasion de dĂ©couvrir cette sĂ©rie (sinon, je vais te forcer en t'offrant le premier !) 😌

      Supprimer
  2. Il me tente trop trop surtout que ça se passe en Egypte et que ça change !

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Il n'est pas trop tard pour le dĂ©couvrir (ou pour rĂ©pondre Ă  ton commentaire, apparemment...) 🙈

      Supprimer