samedi 9 janvier 2016

book review | Richelle Mead : soundless. 🗻🎨💖

Soundless
Richelle Mead
Editions Penguin Books

For as long as Fei can remember, there has been no sound in her village, where rocky terrain and frequent avalanches prevent residents from self-sustaining. Fei and her people are at the mercy of a zipline that carries food up the treacherous cliffs from Beiguo, a mysterious faraway kingdom. When villagers begin to lose their sight, deliveries from the zipline shrink and many go hungry. Fei’s home, the people she loves, and her entire existence is plunged into crisis, under threat of darkness and starvation. But soon Fei is awoken in the night by a searing noise, and sound becomes her weapon.

Richelle Mead takes readers on a triumphant journey from the peak of Fei’s jagged mountain village to the valley of Beiugo, where a startling truth and an unlikely romance will change her life forever...


• • •

L'histoire est celle de Fei, une adolescente chinoise qui vit dans un village au sommet d'une montagne. Ce village est particulier puisque ses habitants sont tous sourds. Il est Ă©galement coupĂ© du reste du monde, en quelque sorte, et la nourriture ainsi que certains autre produits nĂ©cessaires aux habitants est acheminĂ© par un genre de petit wagon depuis le bas de la montagne. En Ă©change, les habitants doivent fournir des mĂ©taux, faisant du village un village minier. Fei occupe une place importante puisque c'est une artiste. Son travail consiste Ă  observer ce qui se passe dans son village pour ensuite en faire une peinture et rapporter ces informations au reste du village. Sa place est assez Ă©levĂ©e et cela joue Ă©galement un rĂ´le pour l'histoire. 

Comme si les choses n'Ă©taient dĂ©jĂ  pas assez compliquĂ©es pour ce village, les habitants commencent peu Ă  peu Ă  perdre la vue. A partir de lĂ , ils deviennent incapable de faire quoi que ce soit et se retrouve dans la rue, coupĂ©s du monde pour de bon. Sans la vue, il leur est impossible de continuer de communiquer par les signes... La nourriture envoyĂ©e par le village en bas de la montagne grâce au wagon commence Ă©galement Ă  se faire de plus en plus rare. Jusqu'au jour oĂą Fei retrouve soudain l’ouĂŻe, et c'est lĂ  le dĂ©but de l'histoire.

Une première particularité de cette histoire est la surdité des personnages. Les dialogues sont rapportés de manière différente puisque la majorité sont en langage des signes. J'ai beaucoup aimé cet aspect de l'histoire. Je fais partie de ces lecteurs qui lisent à haute voix dans leur tête, avec les intonations, etc. Le fait est que, quand les personnages parlaient entre eux, je m'imaginais parfaitement le "silence" et les gestes. Je ne parle absolument pas le langage des signes mais je sais un peu à quoi ça ressemble et je sais également que les sourds ne sont en fait pas complètement silencieux. Ils émettent des sons très régulièrement d'ailleurs. Un peu comme des gémissements parfois, des rires, des souffles forts, etc.

Lorsque Fei retrouve l'ouĂŻe, elle est tout Ă  coup confrontĂ©e Ă  un monde de bruits totalement inconnus pour elle et, dès lors, elle va devoir apprendre Ă  identifier ses sons, Ă  les apprivoiser. Une des choses qui m'a surprise Ă©tait la description des sons. Fei tente de comprendre les diffĂ©rents sons qu'elle entend grâce Ă  des descriptions et tente Ă  son tour de les dĂ©crire Ă  certains moments. J'ai trouvĂ© ça fantastique et, d'ailleurs, j'aurais aimĂ© avoir plus de ces descriptions. Si on y rĂ©flĂ©chit bien, dĂ©crire un son n'est vraiment pas facile... Je ne sais plus qui de Regan (PeruseProject) ou Sasha (abookutopia) disait dans leur liveshow sur le livre que c'est un peu comme dĂ©crire une couleur, totalement abstrait et donc très difficile (impossible ?). 

Un autre aspect du livre que j'ai particulièrement apprĂ©ciĂ© est le folklore chinois. Les Chinois sont connus pour ĂŞtre des gens assez rĂ©servĂ©s et cette particularitĂ© se retrouve dans le roman. Leurs vĂŞtements aussi sont beaucoup dĂ©crits. J'ai adorĂ© les descriptions faites par Fei Ă  propos des diffĂ©rentes Ă©toffes qu'elle touchait ou voyait, aussi bien que ce soit Ă  propos de leurs couleurs ou de la sensation procurĂ©e par une matière en particulier. 

Maintenant, passons Ă  l'histoire pure et dure. L'intrigue est vraiment originale selon moi et j'ai accrochĂ© Ă  l'idĂ©e du dĂ©but Ă  la fin. Le seul hic de ce roman ? Sa longueur. Toutes les personnes qui ont lu et donnĂ© leur avis sur ce livre en disent la mĂŞme chose. Il est beaucoup trop court (moins de 300 pages) et c'est un stand-alone. Il font donc se prĂ©parer Ă  peu de dĂ©veloppement aussi bien en ce qui concerne les personnages que le monde dans lequel ils Ă©voluent. C'est un peu difficile de s'attacher aux personnages. Cela Ă©tant dit, j'ai beaucoup aimĂ© que les personnages principaux aient dĂ©jĂ  une histoire passĂ©e commune. C'est grâce Ă  cela, je pense, que l'Ă©volution de leur histoire reste crĂ©dible et ne se fait pas de manière ridiculement bâclĂ©e. 

En somme, c'est un livre qui m'a beaucoup plu. Pas mal d'originalité et un retour au roman fantastique qui m'ont conquise ! Je n'avais jamais lu de roman de Richelle Mead avant et je serais curieuse d'en découvrir d'autres. Je pense me pencher sur son prochain d'ailleurs, également un stand-alone, qui a l'air tout aussi original et, en même temps, totalement différent.

Et vous, seriez-vous intéressé par ce livre ?

4 commentaires:

  1. ça a l'air vraiment sympa !! Peut-être en 2017 =)

    RĂ©pondreSupprimer
  2. Il est tellement rapide Ă  lire, je pourrais te le prĂŞter si tu ne veux pas l'acheter tout de suite mais que tu veux quand mĂŞme le lire !

    RĂ©pondreSupprimer
  3. Une auteure que j'aimerai lire, mais avec Vampire Academy d'abord :p

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. La série Vampire Academy a beaucoup plus de succès et plait plus aussi alors, même si je ne l'ai pas lu, je ne peux que te la conseiller ! J'espère que ça te plaira :)

      Supprimer